Essaimage de savoir

En 2018, nous concevions pour l’Inrap un dispositif léger d’expositions thématiques : les Archéocapsules. Le format a rapidement séduit les partenaires de l’institut et rencontre un succès public qui ne se dément pas. Chaque année, nous étoffons donc le catalogue de nouvelles thématiques. Huit sont désormais disponibles, et deux nouvelles thématiques sont prévues pour 2023.

Archéocapsule – Saison 2
Espace-Objet, Conception éditoriale, Illustration, Exposition
Inrap
2022

Les Archéocapsules s’installent là où on ne les attend pas : un hall de mairie, une médiathèque, une maison de la culture…

Archéologie et alimentation illustrée par Marie Guillard

Bâtir illustrée par Icinori

Mais les musées sont également nombreux à l’accueillir et en font parfois le cœur d’expositions plus étendues, comme au Chronographe de Rezé ou, dernièrement, au MuséoParc d’Alesia. Au sein de ces institutions muséales, le dispositif agit comme un cheval de Troie, permettant à l’Inrap d’affirmer sa contribution à la diffusion du savoir archéologique.

Le Monde des morts: archéologie des gestes funéraires illustrée par Yasmine Gateau

Placée au centre du nouvel Espace archéo du MuséoParc, l’Archéocapsule sera renouvelée chaque année

Chaque Archéocapsule est reproduite en plusieurs exemplaires, si bien qu’elles sont aujourd'hui une trentaine à sillonner le territoire français, y compris les outremers. Une belle flottille !

Tapis historique

À l’invitation de la RATP, l’Inrap célèbre ses 20 ans en prenant possession du fameux couloir de Montparnasse. Ce long tunnel de correspondance est arpenté quotidiennement par une foule d’usagers – plus de 100 000 personnes auxquelles nous avons souhaité offrir une spectaculaire immersion dans le passé.

Couloir à remonter le temps
Événementiel, Exposition
Inrap
2022

Longue de 134 mètres sur 4,8 mètres de hauteur, la fresque a nécessité deux nuits de pose. C’est à ce jour le format le plus grand que nous ayons eu à exécuter.

La frise XXL que nous avons imaginée se prête à plusieurs niveaux et vitesses de lecture. Une succession d’aplats colorés signale d’abord les grandes périodes historiques, identifiées dans des cartouches.

Apposée en bordure haute et basse, la règle temporelle se contracte ou se dilate en fonction des périodes et des contenus à présenter.

Accrochées au fil du temps, les plus belles découvertes des archéologues sont présentées en photos et en majesté. En couleurs, en noir et blanc, détourée, pochée, la matière iconographique est retravaillée pour créer de la variété.

Les légendes donnent aux plus curieux un éclairage complémentaire sur ces objets parfois bien mystérieux.

Enfin, à hauteur d’yeux, l’histoire humaine est retracée à la manière d’un théâtre d’ombres par Sophie Della Corte, talentueuse illustratrice que nous avons embarquée dans l’aventure.

Et puisque c’est en creusant que débute ce voyage dans les profondeurs du passé, la fresque se retourne comme un rouleau à ses extrémités, dévoilant deux scènes de fouille.

Déployée à l’occasion des Journées du patrimoine, la fresque a été visible pendant 7 semaines : près de 5 millions de voyageurs ont ainsi pu la parcourir.

Parmi la synthèse des actions 2022 menées pour les 20 ans de l'Inrap, ce micro-trottoir produit par l'institut capte les réactions des voyageurs. Réalisation : Olam Productions, Inrap.

60° — 3 possibilités

En marge de l’exposition Pompéi au Grand Palais, l’Inrap présente les métiers de l’archéologie qui ont permis d’étudier ce site mythique, enfoui sous les cendres du Vésuve il y a près de 2000 ans. C’est l’occasion pour nous d’imaginer un nouveau dispositif d’exposition mobile, esthétique et souple dans l’usage.

Archéokiosque
Exposition, Espace-Objet
Inrap
2020

Travaux-Pratiques, conception du dispositif et conception graphique • Nelson Fossey, design des supports • Benoît Jeannequin, ébéniste

Autoportant et modulable, l’Archéokiosque est conçu pour être déployé en intérieur. Son composant de base est une cimaise légère, sorte d’échelle en contreplaqué de bouleau sur laquelle vient se fixer un support imprimé.

Des triangles équilatéraux permettent d’accrocher les cimaises entre elles. Sur ce principe simple d’assemblage, trois configurations sont rendues possibles : le paravent, le tripode et l’hexagone.

Le paravent déploie son contenu de manière linéaire : il est tout indiqué pour les espaces étroits de type couloir. Concentré d’exposition, le tripode permet de présenter six panneaux sur une petite surface. Plus ample, l’hexagone s’aborde de tous côtés, affirmant sa présence de petite architecture.

En faisant confiance au design, l’Inrap mise sur la qualité et la pérennité. Démontable et re-montable, le kiosque pourra aisément voyager et accueillir de nouveaux contenus muséographiques.

Stratigraphique

Pour raconter les étapes d’un chantier de fouilles, deux archéologues ont imaginé et fabriqué une maquette en carton qui remporte un franc succès auprès du jeune public. L’Inrap nous confie la délicate mission d’en faire un objet duplicable et pérenne.

Archéomaquette
Espace-Objet, Vidéo-Interaction
Inrap
2020

Travaux-Pratiques, adaptation du dispositif et design graphique • David Lebreton, design d’objet • Sylvain de Rozevire, mise au point technique et fabrication

Conçue pour être effeuillée, la maquette permet de remonter le temps au fil des couches stratigraphiques. Pour gagner en qualité et en robustesse, nous optons pour le liège et le bois. Des motifs gravés au laser viennent signifier les différents matériaux et natures de sol.

La maquette doit pouvoir être facilement déployée. Composé de deux parties aimantées, le grand plateau d’1m2 se referme sur lui-même pour former sa propre boîte de transport et de stockage. Une deuxième boîte rassemble et protège tous les accessoires.

Un mode d’emploi accompagne la maquette, détaillant chaque étape de l’atelier pédagogique.

Le temps d’un été

À l’occasion du 75e anniversaire du Débarquement, l’Inrap et ses partenaires partagent le résultat des fouilles menées le long du Mur de l’Atlantique. Une exposition prend place à Longues-sur-Mer, près d’une ancienne batterie de tir. Pour présenter les photos qui témoignent des prouesses tactiques et logistiques des forces occupantes et alliées, nous imaginons un dispositif robuste et économique, capable de supporter quatre mois de vent, de soleil ou de pluie.

Archéologie du Débarquement
Exposition, Espace-Objet
Inrap
2019

Travaux-Pratiques, conception du dispositif, conception éditoriale, design graphique • David Lebreton, design conseil • Agelia, fabrication

Gwennina Moigne

De mai à octobre 2019, l’exposition accueille 600 000 visiteurs.

Char Sherman amphibie au fond de la Baie de Seine © Images Explorations / DRASSM, 2018.

Concentré de savoir

Sans lieu permanent pour diffuser ses savoirs, l’Inrap cherche à créer un nouveau format d’exposition qualitatif et mobile. Au terme d’une année d’étude, nous imaginons l’archéocapsule : un dispositif léger, se déclinant en thématiques, dont le parti éditorial est d’éclairer les grandes questions contemporaines à travers l’archéologie.

Archéocapsule
Exposition, Conception éditoriale, Illustration, Espace-Objet
Inrap
2018

Travaux-Pratiques, conception du dispositif, conception éditoriale, design graphique • David Lebreton, design • Bureau Oblique, a.m.o., conception du dispositif et écriture

Un travail rigoureux d’écriture permet de donner une saveur narrative au propos scientifique. Un illustrateur est invité à mettre en image chaque thématique, conférant ainsi une identité propre à chaque archéocapsule. Très facile à monter, le dispositif est composé de socles et de 6 binômes texte/image qui, une fois rangés, n’occupent qu’1 m3.

L’archéocapsule Esclavage colonial installée au musée de l’Homme à Paris. Illustrations : Amélie Fontaine.

Archéocapsule Aménagement au musée de Cluny. Illustrations : Arthur Bonifay. Photo : Inrap.

Archéocapsule Soins et santé. Illustrations : Antonin Bertrand

L’archéocapsule Migrations installée à la Maison des Métallos à Paris. Illustrations : Sébastien Thibault. Photos : Hamid Azmoun, Inrap.

Chaque archéocapsule est déclinée en dépliant: une version de poche offerte au public.

Signes populaires

Chaque année, en juin, l’Inrap coordonne une grande manifestation populaire consacrée à la découverte de l’archéologie. Partout en France, plus de 500 organisateurs se mobilisent. En 2016, nous avons remporté le concours pour la création de l’identité et la communication de ces 3 journées particulières. Notre proposition se résume en 3 mots : archéologie en fête !

Journées nationales de l’archéologie
Identité visuelle, Illustration
Inrap
2016, 2017, 2018

Travaux-Pratiques et Julien Lelièvre, conception graphique • Edoardo Cecchin, animation

Sur un carroyage, typographie et pictogrammes s’installent et créent une joyeuse narration. Ce vocabulaire s’étoffe chaque année, la collection comprend aujourd’hui plus de 90 signes.

De l’affiche à l’imprimé, en passant par l’écran, ces objets graphiques sont mis en œuvre par nos soins ou par les organisateurs eux-mêmes. Pour les guider, nous réalisons un mode d’emploi.